Résumé complet du tome 4 de GTO
GTO tome 4


Leçon 24 : I am a student

Kikuchi

Yoshikawa vient d’apparaître devant la mère d’Anko ... et il se déshabille en disant qu’elle doit le regarder avant de décider si elle renvoie ou non Onizuka. Son corps est marqué de traces de coups et de dessins faits au feutre indélébile. Il apprend à la présidente de PTA que ces choses lui ont étés faites par sa propre fille, et que si elle renvoie Onizuka il lui fait un procès.
A ce moment là des voix de jeunes filles s’élèvent des hauts parleurs de toute l’école. Elles se vantent de l’exploit qu’elles viennent d’accomplir. La présidente reconnaît immédiatement la voix de sa fille et supplie d’arrêter ça, en promettant même d’annuler sa demande de renvoi.
L’auteur de cette mise en scène est bien entendu Kikuchi, Mlle Moritaka n’a pas mis longtemps à s’en rendre compte. Elle le choppe en train de sortir la cassette d’enregistrement qu’il vient de diffuser. Contrairement à ce qu’elle croit, cette idée ne vient pas de lui mais de Yoshikawa. Celui-ci ne pouvait pas accepter qu’Onizuka soit renvoyé. Après tout il est son seul ami, la seule personne qui le comprenne et lui remonte le moral.
Tout s’arrange alors : la mère d’Anko a tenu sa promesse de ne pas renvoyer Onizuka. Celui-ci qui justement s’est bien vite remit de son bras cassé. Il est en train de battre tous ces adversaires à un jeu de baston. Comment expliquer sa popularité auprès de tous alors que son caractère d’obsédé et de grande gueule n’est pas son meilleur atout. Ce type pourrait bien réussir à gagner la confiance de tous les 3è-4, qui sait ...


Leçon 25 : Qui est le filfils à sa maman ?

Onizuka et Julia Murai

Aujourd’hui c’est un cours comme tous les autres que nous propose Onizuka : invocation des esprits. En fait le but est de savoir qui va sortir avec qui ou ... qui pue le plus des pieds. Murai grogne qu’il en a marre de ces jeux débiles, mais "les esprits" lui apprennent alors qu’il a des morbacs, qu’il a pissé au lit jusqu’à 12 ans, et qu’il chie vert. Trop forts ces esprits !
Après avoir magistralement esquivé une chaise volante envoyée par Murai, Onizuka s’éclipse rapidement : "J’ai un truc important à faire !". Murai, Fujiyoshi, et Kusano montent alors sur le toit pour avoir la confirmation de ce qu’ils pensaient : Onizuka a un rencart avec une nana !
Ils continuent alors de le surveiller dans la rue pour voir quelle fille pourrait bien accepter de sortir avec un mec pareil. Fujiyoshi et Kusano font depuis quelques temps une tête bizarre, comme s’ils connaissaient déjà la réponse, et Murai comprend qu’ils pensent à sa mère. A ce moment là une vieille femme s’approche d’Onizuka et se met à discuter avec lui. Alors que Murai se fend la gueule en traitant cette femme de grosse truie immonde, Kusano lui apprend que c’est ... sa mère. Le petit malentendu étant dissipé, il s’avère qu’Onizuka attendait quelqu’un d’autre, ce quelqu’un qui se nomme Julia Murai !
En voyant sa mère habillé en minijupe, sans soutif, et en plus de ça parlant à Onizuka, Murai bondit de sa cachette pour essayer de la sortir des griffes de son pervers de prof. Mais celle-ci n’a pas le même point de vue que son fils, et elle décide d’emmener tout le monde faire un bowling ...


Leçon 26 : La bataille du bowling de Kichijôji

Onizuka et Murai

Mme Murai est super forte au bowling, et pendant qu’elle nous fait un strike Onizuka en profite pour regarder sous sa jupe, ce qui ne plait bien entendu pas à notre petit Kunio.
Elle propose alors de faire des équipes, et le résultat est un peu explosif : Onizuka et Kunio dans l’une, et Kusano, Fujiyoshi, et Julia dans l’autre ...
Tandis que l’entente est parfaite dans l’une (devinez laquelle), dans l’autre c’est l’horreur. Tout à coup la mère de Murai reçoit un coup de téléphone, son employeur a besoin d’elle, elle doit partir. Quelques secondes après son départ la situation s’envenime déjà : Onizuka fait tomber une boule sur le pied à Murai, pendant que celui-ci lui en lance une à la gueule. Un peu (beaucoup) en rogne, Onizuka attrape une boule dans chaque main ... et reste collé dedans. Normal, Murai a mis de la super glue dans les trous.
Avec ses deux potes il se barre alors et fait une rencontre qu’il aurait préféré éviter : des loubarts en manque d’amusements. Ils se font tous les trois attraper et les loubards leur demandent de payer pour le bras que Murai aurait cassé à un des types en le bousculant. Mais celui-ci ne se laisse pas faire, il frappe l’un d’eux et s’enfuit. Fujiyoshi le suit mais Kusano n’a pas réussit à s’échapper, Murai ne peut pas le laisser à ces Yankee !
C’est à ce moment là qu’Onizuka apparaît (toujours avec les boules de bowling accrochées aux mains), mais au lieu d’aider ses élèves il se place dans le camp des agresseurs ...


Leçon 27 : de la mort à Bay-Bridge

Murai va sauter du pont

Murai, Kusano, et Fujiyoshi sont accrochés à un arbre, prêts à servir de punching-ball. Ils sont donc tous les trois dans une mauvaise posture, et Onizuka ne dit rien et regarde, enfin jusqu’au moment où les types allaient commencer leur massacre. Le trio croit être sauvé, mais en fait Onizuka voulait juste dire aux loubards que ce qu’ils allaient faire n’est pas digne de véritables voyous. Il propose alors de faire sauter ses élèves du haut de Bay-Bridge !
La hauteur de ce pont est impressionnante, un objet met cinq secondes à toucher l’eau. Autant dire qu’il ne vaut mieux pas plonger d’ici. Onizuka se met à attacher les pieds de Murai avec ... de la ficelle à colis, original pour un saut à l’élastique. Murai ne veut pas sauter mais dès qu’Onizuka le traite de "filfils à sa maman" il prend son courage à deux mains et ... saute !
Même les loubards sont impressionnés par son courage, et tandis que sa chute se finit en yoyo (ouf la corde n’a pas lâchée), Onizuka retourne sa veste : c’est maintenant aux voyous de sauter ... sauf qu’ils n’ont pas le droit à la ficelle eux.
Fujiyoshi et Kusano réussissent tant bien que mal à remonter leur pote, et Onizuka va le féliciter de son saut. Au moment où on croit que la hache de guerre est enterrée, Murai envoi un crochet du gauche impressionnant à notre cher prof. Mais assez de guéguerre car les flics arrivent. Le temps pour Onizuka de voler une caisse, et en voiture Simone !!!


Leçon 28 : Professeur dis-qualifié

Onizuka s'enflamme

Récapitulatif de la situation : Onizuka est avec Murai, Kusano, et Fujiyoshi, dans une voiture volée. Ah oui j’ai oublié de préciser qu’ils sont poursuivis par une bonne dizaine de voiture de flics. Il a vraiment le chic pour se fourrer dans des situations de merde cet Onizuka.
Le lendemain nos quatre fuyards se marrent devant les journaux en voyant qu’on parle d’eux ... enfin sauf Murai qui a l’air de faire la gueule. C’est alors que celui-ci se venge sur Onizuka en lui filant un briquet dont il a augmenté le débit de gaz. Onizuka se retrouve donc avec les cheveux de devant calcinés, tout le monde est quitte maintenant !
Dans la cour, Fukuroda, le prof de sport, est en train de faire courir ses élèves. Bien entendu il se rince l’oeil en voyant les filles en minishort. Alors qu’il vient d’obliger une récalcitrante à enlever son jogging, quelqu’un tombe du toit, droit sur lui. C’est Fujiyoshi !!!
A quelques centimètres de lui, voici que Fujiyoshi s’arrête, puis remonte. Il était en fait attaché à un élastique. Bah oui il voulait tester lui-même ce qu’avait fait Murai la veille. Fukuroda se remet de sa frayeur et reconnaît Onizuka sur le toit.
Le sous-directeur fait son discours habituel aux professeurs, insistant sur le fait que certains d’entre eux se comportent indignement, et plus particulièrement ceux qui sont d’anciens voyous aux cheveux décolorés qui sortent d’une université de seconde zone. Tout en disant cela il s’approche d’Onizuka (comme par hasard) et le fixe longuement. Onizuka ne lui rend pas son regard, il semble perdu dans ses pensées, les yeux grands ouverts. Pourtant on entend un bruit de ronflement, ça colle pas trop à la situation ... en fait c’est juste Onizuka qui dort sous un masque aux yeux peint (histoire de faire croire qu’il est éveillé). Fukuroda décide alors d’intervenir, il défie Onizuka dans un duel d’homme à homme. Pour toute réponse, notre cher prof lui ronfle à la gueule ...


Leçon 29 : Le prof de gym, toujours plus haut !

Fukuroda, le prof de sport

Fukuroda veut montrer à Onizuka lequel d’entre eux deux est le plus fort. Il l’a donc défié à une course de natation à la piscine de l’école. Pendant que Murai explique à Miyabi Aizawa qu’il arrête d’emmerder Onizuka, celui-ci finit de manger sous le regard horrifié de Fukuroda qui s’irrite que son adversaire ne prenne pas au sérieux le défi.
Petite séance d’échauffement pour le prof de sport, il enchaîne les longueurs de piscine. Les filles sont dégoûtées de regarder Fukuroda nager, mais elles doivent bien avouer qu’il avance vite. Onizuka s’échauffe à sa façon : il fait le poirier sous l’eau ...
Les deux concurrents sont sur leur plot, le départ va être donné ... Et c’est parti !!!
Après un excellent plongeon, Fukuroda nous effectue un crawl magnifique, un demi-tour superbe, et bombarde au retour. L’arrivée est proche ... mais Onizuka sort alors de l’eau devant lui ... il est arrivé avant !
Fukuroda n’en croit pas ses yeux, lui qu’on surnommait "Le dauphin" vient de se faire battre par un Yankee qui fume comme un pompier et bouffe juste avant une course. Les élèves disent même qu’Onizuka a fait les 50 mètres en apnée.
Le prof de sport n’accepte pas sa défaite, il s’empresse d’aller boire quelques produits dopants et revient pour défier à nouveau Onizuka. Mais le résultat est le même : Onizuka gagne !!!


Leçon 30 : Tomoko l’abrutie

Tomoko, la fille aux gros seins

Fukuroda ne s’avoue pas vaincu. Ok Onizuka a gagné à la natation, mais ce ne sera pas le cas du 400 mètres !!
Cette fois-ci c’est direction le terrain de sport pour les deux concurrents. Le départ va être donné ... GO !
Fukuroda est bien parti, il est seul en tête et savoure déjà sa victoire. En moins de 10 secondes il avale les 400 mètres ... et se retrouve nez à nez avec Onizuka. Celui-ci a terminé avant !!! Deuxième chance pour Fukuroda ... mais la défaite est encore au rendez-vous. Onizuka parait imbattable, et pour cause : il fait le tour du terrain dans l’autre sens (il n’a même pas 10 mètres à faire pour rejoindre la ligne d’arrivée).
Une élève vient alors offrir un rafraîchissement à notre cher Onizuka, une élève pas comme les autres car cette Tomoko Nomura (place 27 de la 3è-4) fait du bonnet F à seulement 14 ans !! Miyabi a vu la scène, elle a bien remarqué que les seins de Tomoko ne laissent pas Onizuka indifférent. Elle décide alors de lui écrire une lettre d’amour parlant de "concombres" et "aubergines", et elle signe du nom de Tomoko. Tomoko est justement envoyée poser la lettre dans le casier d’Onizuka.
Une fois sa mission accomplie, Tomoko retourne voir Miyabi. Celle-ci lui arrache alors sa chemise, laissant bien en vue son soutif en dentelles !! Le plan est simple : en voyant la lettre, Onizuka va sauter sur Tomoko dans la salle d’audiovisuel. A ce moment là Miyabi alumera la lumière et prendra des photos.
Tomoko se force d’accepter ce rôle, son amitié avec Miyabi est à ses yeux plus important que tout ...


Leçon 31 : Aubergines et concombres

Fukuroda, Onizuka, Moritaka, Fuyutsuki

Onizuka est dans le couloir, il tient à la main un carton où il est écrit "Concombres et Aubergines".
Pendant ce temps, Tomoko, ainsi que Miyabi et ses copines attendent l’arrivée de leur prof. Tout à coup la porte s’ouvre et un homme entre. Dans le noir le plus complet il s’avance vers Tomoko et avoue qu’il est très heureux qu’elle lui ait écrit. Sous les ordres de Miyabi, Tomoko prend la main de l’homme et la met sur ses seins. La lumière s’allume, et au lieu d’Onizuka on découvre ... Fukuroda, le prof de sport.
Onizuka entre à l’infirmerie, son carton toujours en mains. Mlle Moritaka, l’infirmière, l’accueille et lui demande s’il a bien amené son prélèvement pour l’analyse fécale. Là Onizuka ouvre le carton, laissant apparaître une grosse merde à l’air bien puante. Fuyutsuki débarque alors et appelle Onizuka : Fukuroda, en caleçon, est en train d’emmener ses élèves en salle des profs. Dès qu’il aperçoit Onizuka, Fukuroda ra conte qu’il s’est fait piéger par ces filles qui voulaient le photographier nu. Il va les faire renvoyer pour ce qu’elles ont fait.
Ni Onizuka, ni Moritaka, ni Fuyutsuki n’ont l’air convaincus. Fukuroda s’énerve alors et frappe sur Onizuka qui lève à ce moment là son carton ... et un jet de merde atterrit alors sur le prof de sport bien malchanceux.
Miyabi est hors d’elle : Tomoko s’est trompée de casier quand elle a déposé la lettre. Jamais elle ne pourra lui pardonner de ce qu’elle a fait. Tomoko est bannie du groupe, Miyabi lui dit que plus jamais elles ne traîneront ensemble. Qu’elle n’essaie même pas de lui adresser la parole !!!


Leçon 32 : joueuse de poupée solitaire

Onizuka fait son cours

Plus personne ne parle à Tomoko maintenant. Miyabi a dû le dire à toutes les filles de la classe. En entrant en cours, personne ne répond à son "Bonjour", et en s’asseyant elle sent quelque chose de froid : on a mit une glace sur sa chaise ...
Le cours d’Onizuka commence. Aujourd’hui il s’est déguisé en Devilman. Il lit à haute voix un bouquin sur la démocratie (ça à l’air de vachement le passionner). Pendant ce temps, Tomoko suit le cours le dos tourné aux autres, dans un coin au fond de la salle. Elle se fait bombarder de boulettes de papier mais ne dit rien. Miyabi s’apprête même à lui lancer un avion en papier muni d’une aiguille. Onizuka pète un câble, s’approche de Miyabi ... et hurle que ce cours le fait chier. Il propose alors de faire des fusées d’eau. Les filles refusent de participer, elles partent du cours. Tomoko s’apprête à les suivre mais Miyabi lui fait comprendre qu’elle ne veut plus d’elle.
Tous les garçons s’amusent tandis que Tomoko reste dans son coin. Onizuka vient alors lui parler et propose qu’elle fasse elle aussi des fusées. Malgré les avertissements des tous les mecs, il la laisse gonfler une bouteille. Résultat : la bouteille explose et tout le monde se retrouve trempé.
Tomoko s’amuse seule dans un bac à sable. Elle met en scène la vie d’une famille avec des figurines. Tout à coup un autre personnage arrive : Kenji le fils aîné. Tomoko découvre alors que c’est Onizuka qui a amené cette autre figurine. Et voilà qu’ils se mettent à jouer ensemble. Le visage de Tomoko rayonne alors de bonheur, ça fait longtemps qu’elle n’avait pas été aussi joyeuse.


© Yoshu (2004-2019)
Dernière mise à jour le 9 février 2016