Résumé complet du tome 3 de GTO
GTO tome 3


Leçon 15 : Les ex-Quatrième 4

Onizuka a la classe

C’est la rentrée et Onizuka est bel et bien devenu prof. Pendant que le sous-directeur fait son discours aux élèves, il a déjà repéré les plus elle filles du lycée. Uchiyamada (le sous-directeur) le présente alors en tant que professeur des 3è, donc du collège. Quand il comprend ça, Onizuka commence à faire une scène devant tout le monde : son rêve de sortir avec ses élèves est foutu.
Après son engueulade par le sous-directeur en salle des professeurs, Onizuka voit Fuyutsuki débarquer pour lui apprendre que la 3è-4 (dont il sera le professeur principal) est d’après les rumeurs la plus turbulente de tout l’établissement. Mais Onizuka sait comment s’y prendre maintenant, il a bien eu le même genre de classe pendant son stage.
Avant d’entrer dans la salle, petit changement de tenue histoire de bien assurer (image de droite). Entrée fracassante : il crache par terre, fait claquer ses talons, jette ses dossiers sur le bureau, et marque un big "GTO" au tableau. YOROSHIKU !!! (Amis du soir, bonsoir)
A ce moment là il remarque enfin la classe : pas un seul bruit, et à la place des Yankee qu’il pensait trouver, il y a seulement des élèves normaux qui attendent que leur prof commence le cours ...
En salle des professeurs un enseignant vient voir Onizuka pour lui demander s’il a fait la succession, c’est à dire que l’ancien prof principal doit donner au nouveau les dossiers de la classe. Onizuka n’en croit pas ses yeux quand il voit la photo de cette fille : elle est super canon ! Il se presse donc d'aller la rencontrer, mais l'adresse semble être la secte galactique du grand Nerima.


Leçon 16 : Le professeur martyrisé

L'ancienne prof des ex-4è-4

Devant l’entrée de la secte un gugusse gardant l’entrée commence à lui raconter des conneries sur la conscience cosmiques, des trucs complètements nuls ce qui oblige Onizuka à foutre la tête du pauvre type dans la cuvette des chiottes, histoire de lui rafraîchir la mémoire. Quand ils arrivent dans la pièce où se trouve Mlle Kahara, l’ancienne prof des ex-4è-4, Onizuka découvre une obèse qui passe son temps à manger ... rien à voir avec la jolie fille sur la photo. Elle n’a pas supporté son séjour comme prof principale des 4è-4.
Pour fêter la rentrée, tous les profs de l’école sont réunis sous les cerisiers, et pendant qu’Uchiyamada fait son éternel discours, Onizuka raconte à Fuyutsuki ce qu’il s’est passé avec le professeur Kahara. C’est alors que débarque l’infirmière de l’école, Naoko Moritaka. Elle remarque très vite Onizuka et lui sort alors toutes sortes de médicaments genre tranquillisants. Quand il lui explique qu’il n’a pas eu de problèmes avec ces élèves elle est très étonnée et elle lui raconte l’histoire pas très amusante des trois profs principaux des ex-4è-4 : tentative de suicide ...
Mais Onizuka est déterminé à mater ces mômes qu’il n’a pas encore vus à l’oeuvre ... enfin ça ne tarde pas car dès le lendemain matin une photo de lui faisant du SM est affichée partout dans l’école. Comment Onizuka va-t-il gérer ça ?


Leçon 17 : Le martyre du professeur principal

La 2ème photo

A peine levé, Onizuka remarque déjà que tout le monde le fuit ou le traite de pervers, et avant même il se demande le pourquoi de ces comportements qu’il tombe sur la photo. Déjà qu’il ne comprend pas comment une telle photo de lui peut exister, alors la claque que Fuyutsuki lui met en voyant la photo est un choc de plus pour lui. Il en vient même à montrer ses fesses pour prouver que ce n’est pas lui sur la photo.
En salle des profs il est désespéré jusqu’à que d’autres enseignants lui apprennent que ce n’est qu’un photo-montage dont les auteurs ne sont autres que les 3è-4. En entrant en classe, Onizuka tombe sur un autre montage au tableau. Cette fois il est à poil avec le sous-directeur à ses cotés. Il demande alors qui a fait ça, et à l’étonnement général Kikuchi avoue que c’est lui. Onizuka fonce alors vers lui, l’air super énervé, et lui ordonne de venir avec lui au tableau. Et là ... Onizuka lui demande s’il peut faire pour lui des photo-montages en se servant de photos qu’il lui donne (dont celle de Fuyutsuki très heureux ) et un magazine sado-maso.
Kikuchi ne sait pas quoi dire tellement il est étonné, surtout qu’Onizuka est sérieux et lui dit même qu’il le payera pour ce boulot. Après ça, il lui dit qu’il doit partir vu qu’il a un cours à donner ... et revient 5 secondes plus tard : il avait oublié que son cours était ici.
Cette scène provoque l’hilarité générale et Murai et sa bande doivent latter quelques élèves à la sortie de classe histoire de leurs faire comprendre qu’ils ne doivent pas sympathiser avec Onizuka.
Fujiyoshi a alors une idée pour se débarrasser de ce prof gênant : lui faire bouffer un cafard qui pondra ses oeufs dans son estomac, et ses oeufs devenus cafards bouffants tous ces organes.


Leçon 18 : Tentative d'homicide sur Onizuka

Murai va se casser la gueule

L’heure du déjeuner, direction la cantine. Onizuka est occupé à regarder autour de lui pour voir ce qu’il pourrait choisir en plus, donc il ne fait pas attention à Fujiyoshi qui réussi à lui mettre le cafard dans son curry. Mais ce n’est pas aussi simple d’avoir Onizuka, et celui-ci, en voyant la mini-portion de curry qu’il a, décide de reverser tout le contenu de son bol dans la marmite et de se resservir en mettant la dose. Au passage il en rajoute à Murai et ses potes. Bah oui ils sont en pleine croissance. Et qui est-ce qui se retrouve avec le cafard dans son assiette ? Bah Murai. Et justement Onizuka le bouscule, ce qui fait que le cafard atterrit directement dans sa bouche ...
Bien sûr il ne l’a pas avalé mais Murai est maintenant déterminé à tuer Onizuka, persuadé que celui-ci l’a fait exprès. Il tend alors une ficelle à la porte d’entrée de la classe pour qu’Onizuka se prenne les pieds dedans et tombe directement sur des ciseaux placés au bord de l’estrade. Mais ce dernier arrive plus tôt que prévu et il pousse Murai pour qu’il entre en cours. Donc Murai se casse la gueule et atterri à même pas 1cm des ciseaux. Il est tellement énervé qu’il quitte la salle sans demander son reste.
Murai se défoule dans un Game Center et tombe alors sur un jeu de baston. Alors qu’il pensait ratatiner son adversaire, il se fait laminer à chaque partie. Et là il découvre que son opposant n’est autre qu’Onizuka. Justement celui-ci sait que Murai est furieux contre lui, et il le met alors au défi de le battre au moins une fois à un jeu.


Leçon 19 : La bataille du Game Center

Murai poursuivi par un sumo

Premier jeu-vidéo : course de motos. Murai est en tête tout au long de la course mais c’est parce qu’Onizuka prend le temps de fumer une clope en pilotant. Enfin ce dernier décide de mettre la gomme, laissant Murai loin derrière.
Deuxième jeu-vidéo : shoot. Murai fait un excellent score en terminant avec 98% de points de vie, tandis qu’Onizuka fait un parfait.
Et les jeux s’enchaînent avec toujours Onizuka pour gagnant. Même à l’horoscope il bat Murai. Alors celui-ci se tourne vers Onizuka et se met à lui pleurer dans les bras ... enfin il profite surtout d’un moment d’inattention de la part du great teacher pour le menotter au sumo d’un jeu de bras de fer. Puis il se barre en vélo.
Mais même accroché au sumo, Onizuka le poursuit (le sumo pendouille au bout de son bras, des fils sortent de partout) pour récupérer les clés des menottes. Murai les jette lors sur le toit d’une maison histoire qu’il ne le poursuive plus. Mais une femme l’arrête alors, l’éjectant de son vélo. C’est ... sa mère, et Onizuka n’en revient pas quand il l’apprend. Pour le saluer, le mère de Murai (Julia) shoote dans l’entre-jambes de notre cher prof.


Leçon 20 : Avec maman

La mère de Murai

Contrairement à ce qu’on a put penser au premier abord, Julia est en fait super gentille ... en plus d’être super craquante. Au restaurant elle s’excuse auprès d’Onizuka de l’avoir frappé. Murai n’apprecie pas que l’entente entre eux soit bonne et pète un câble en voyant Onizuka mater les seins de sa mère. Il décide alors de les laisser et de rentrer. Mais une fois chez lui, Fujiyoshi lui dit au téléphone qu’il n’aurai peut être pas dû partir, Onizuka ayant peut être une idée en tête. Murai se lance alors à leur recherche, et quand il rentre bredouille, il trouve sa mère endormie.
Le lendemain Murai est sur les nerfs, surtout qu’Onizuka est fatigué car il a "fait la fête toute la nuit avec une fille super". En rentrant chez lui, alors qu’il s’était calmé, il voit quelqu’un sortir de sa maison : Onizuka suivi de sa mère en train de lui dire au revoir. Murai explose et engueule sa mère puisque qu’il croit qu’elle a couché avec lui. Mais celle-ci lui montre alors ce qu’il était venu faire : amener un dossier qui ne devait pas sortir de l’école, et contenant les résultats de Murai en quatrième. Onizuka se faisait juste du souci pour lui, et même la veille ils n’avaient parlé de rien d’autre.


Leçon 21 : Les raviolis de l'angoisse

L'histoire des raviolis

La salle des 3è-4 est plongée dans le noir, et Onizuka, une lampe torche lui éclairant le visage, raconte la terrible histoire des raviolis de l’angoisse :
"Je tiens cette histoire d’un ancien bosozoku. C’était un jour au milieu de la saison des pluies, il faisait vraiment très très lourd, ça se passait près de Yokohamaisesaki. Il y avait un magasin dont on disait que les raviolis contenaient de la viande humaine. Mais notre héros était courageux et il se dit : "J’en ai rien à foutre ! " Puis il en acheta et rentra chez lui. MAIS ... alors qu’il passait dans une rue sombre et mal éclairée, il eut l’impression d’être suivi ! Mais quand il se retourna, il n’y avait personne. Furieux il ouvrit sa boite de raviolis et il vit ... qu’un ravioli avait DISPARU ! Il fut surpris mais il se dit que ce ravioli manquait depuis le début. Ca le travaillait quand même et au carrefour suivant il souleva encore le couvercle. Un deuxième ravioli avait disparu ! Paniqué, il rentra chez lui à toute vitesse ! Une fois calmé, il ouvrit la boite à nouveau ... cette fois DEUX raviolis avaient disparu en même temps ! AAAAAH ! IL HURLA DE PEUR ET OUVRIT ENCORE LA BOITE ... ELLE ETAIT VIDE ! IL N’Y AVAIT PLUS LE MOINDRE RAVIOLI ! COMMENT ETAIT-CE POSSIBLE ? DE PLUS EN PLUS PANIQUE, IL VOULUT VERIFIER A NOUVEAU ......... tous les raviolis étaient collés au couvercle ! "
Plus de la moitié de la classe explose de rire, la 3è-4 vient de se diviser, même si Murai veut tout faire pour que personne ne se rallie à Onizuka. Il faut dire que celui-ci à la cote dans l’école et souvent Yoshikawa vient lui rendre visite histoire de se faire des séances jeux-vidéos.
Murai n’est pas le seul à en vouloir à ceux qui sont avec Onizuka : Anko Uehara fait partie de cela, et avec ses copines elles attendent Yoshikawa à la sortie de "l’apart" d’Onizuka. Elles l’emmènent dans le gymnase et lui ordonnent de se foutre à poil, puis le frappent, lui crachent dessus, le prennent en photo ...
Onizuka est sorti dans la cour de l’école pour attendre Kikuchi qui doit lui apporter les photo-montages. Il aperçoit alors Yoshikawa qui saute du toit de l’école. Il court alors le plus vite possible à l’endroit où son élève tombe, prend appui sur la nouvelle Cresta du sous-directeur, et s’écrase dessus avec Yoshikawa dans les bras ...


Leçon 22 : Adorable Cresta

Onizuka déguisé en fille

Flash-back pour le sous-directeur : il avait promit d’emmener sa femme et sa fille en week-end avec sa nouvelle Cresta. Il avait réussit à les convaincre toutes les deux, non sans mal, et voyait déjà sa famille de nouveau unie.
Retour au présent : la Cresta est complètement morte mais autrement tout le monde est indemne. Tandis que la voiture se met à cramer sous les yeux du sous-directeur, Onizuka remarque alors les coups sur le visage de Yoshikawa, et il comprend que celui-ci s’est fait maltraiter. Cette fois s’en est trop, il ne peut plus laisser passer ça.
La bande d’Anko est maintenant au karaoké, et toutes les trois se marrent du traitement qu’elles viennent de faire subir à leur camarade. Tout à coup Onizuka débarque suivi de Yoshikawa, et se met à les ligoter. Il demande alors à Yoshikawa le nom de la fille dont il veut voir le cul. Et comme ce n’est pas assez marrant, il baisse la culotte des deux autres tandis que Kikuchi prend les photos.
Après ça, Anko promet à Onizuka qu’il ne s’en sortira pas car sa mère est la présidente du PTA, l’association des parents d’élèves ...


Leçon 23 : Virons-le

Le sous-dirlo et le directeur

Deux voitures détruites en deux semaines ! Le sous-directeur ne plus supporter cet Onizuka de malheur, il décide donc d’aller convaincre la secrétaire générale de le virer. Mais en entrant dans le bureau il trouve la mère d’Anko en train d’expliquer au directeur que la réunion du PTA d’aujourd’hui décidera du sort d’Onizuka. Le sous-directeur est aux anges en entendant ça.
Onizuka ne se doute de rien car il st en train de donner son sang avec Mlle Moritaka. Après ça, notre jolie infirmière remarque un truc : le bras droit d’Onizuka est au moins trois fois plus gros que la normale. Ce n’est des muscles, c’est juste qu’il a dû se le casser quand il a rattrapé Yoshikawa.
Pendant qu’il prend la direction de l’hôpital, la rumeur de son renvoi commence à circuler à l’école, aussi bien chez les enseignants que chez les élèves. Fuyutsuki et Moritaka essaient alors de convaincre Mme Uehara de reporter la réunion jusqu’à qu’Onizuka sorte de l’hôpital et puisse raconter sa version des faits. Alors qu’elle répond à la négative, Yoshikawa débarque ...


© Yoshu (2004-2019)
Dernière mise à jour le 9 février 2016