Résumé complet du tome 1 de Young GTO
Young GTO tome 1

Tome 1 | Tome suivant

Chapitre 1 : Drague à la plage, Partie 1

Eikichi et Ryuji barmen

Ryuji et Eikichi ont décidé de devenir des gens cool, qui attirent les filles. Leur réputation de terreurs de Shonan ne leurs permet pas de s'en taper.
Comme l’été arrive, ils décident de se faire embaucher comme barmen dans un hôtel au bord de la plage. Ici les nanas ne manquent pas, et Ryuji décide de se lancer quand l’une d’elles débarque ... échec total.
Alors que nos deux puceaux se baladent sur la plage, ils découvrent deux jolies demoiselles en train de se faire embêter par des méchants garçons très heureux
Le temps d’aller les corriger à l’écart, les voila revenus auprès des filles qu’ils ont sauvées. Tous décident de passer l’après-midi ensemble, et ces messieurs ont vite décidé quelle fille chacun préfère.
Pour qu’ils passent pour des gars encore plus cool, Eikichi, avec sa tchatche légendaire, raconte aux filles qu’ils font des études en médecine.
Ryuji ne comprend pas pourquoi Ayumi est si renfermée et il essaie de lui remonter le moral, ce qu’il réussit à faire sans vraiment le faire exprès : un petit bout de son machin dépasse de son maillot de bain.
Soirée à la discothèque, Eikichi et Ryuji se bourrent la gueule comme c’est pas possible, et enfin l’heure tant attendue arrive : les deux couples (Eikichi/Mariko et Ryuji/Ayumi) montent chacun dans une chambre. Malheureusement nos deux compères resteront encore puceaux ce soir vu que leur bide commence à faire un bruit pas normal. Il faut dire qu’avec tout ce qu’ils ont bu, il y a de quoi se sentir mal. Ce sera donc une veillée toilette.
Le problème c’est que les chiottes sont déjà occupées, enfin est-ce vraiment un problème pour ces caïds qui virent le gars un peu brusquement ? Autre petit problème : ce même gars se ramène avec sa bande pour tabasser Ryuji et Eikichi. Je rectifie, il n’y a pas de problèmes très heureux


Chapitre 2 : Drague à la plage, Partie 2

Eikichi et Mariko

Contrairement à ce qu’ils croyaient, Ayumi et Mariko ne leurs en veulent pas de les avoir lâchées au moment de conclure. Ils vont donc passer la journée ensemble, et cette fois peut-être, réussir à conclure. Pendant qu’Ayumi et Ryuji font du jet-ski, Mariko et Eikichi vont nager dans un bassin de raies Manta. Alors qu’Eikichi s’apprête à passer une main à Mariko, une raie Manta s’accroche à sa **** (c’est pas moi qu’a censuré très heureux ). Pauvre Eikichi.
La journée s’est donc bien passée pour les deux couples et ils se retrouvent une fois de plus à la discothèque. Cette fois ci, ils sont sûrs de pouvoir "le" faire. Malheureusement la bande qu’ils ont latté la veille aux chiottes arrivent. Comme nos deux compères ont leur coupe de cheveux style "gentils garçons", les mecs ne les reconnaissent pas et commencent à les frapper. Ryuji et Eikichi font tout pour se contenir mais c’est plus fort qu’eux, ils vont être obligés de révéler leur vraie personnalité aux filles. C’est donc complètement foutu pour le dépucelage.
A la rentrée les voici dans un nouveau lycée. Ils sont bien décidés cette fois à trouver une copine, il faut juste qu’ils fassent bonne impression dès leur premier jour. Mais devinez qui ils croisent dans les couloirs de l’école. Si si c’est Mariko et Ayumi ... et elles seront leurs profs. Ca promet !


Chapitre 3 : Un nouveau visage pour mieux se faire haïr

Yankee or no Yankee

On peut dire que le comportement de ces quatre là a complètement changé depuis l’été. Donc après un échange houleux entre les deux partis, Eikichi et Ryuji se présentent à leur nouvelle classe. Déjà ils ont repéré les filles qui leur plaisent, ce qui énerve au plus haut point Ayumi (elle ne serait pas un peu jalouse par hasard ?). Elle essaie alors d’en appeler aux élèves qui font la loi dans l’école, mais sans succès. Mariko tombe alors sur un magazine, le "Yankee road" ...
Le lendemain, quand nos deux élèves modèles arrivent, tout le monde se fout d’eux, et la raison est affichée au tableau : il y a une photo d’eux la b... à l’air avec comme légende "Le plein de Kaï avec la quequete à l’air !". Cette photo vient du magazine que Mariko a trouvé la veille, une photo qui date de l’époque où Ryuji et Eikichi étaient des Yankee purs et durs.
Cette fois s’en est trop pour Eikichi, et il trouve une idée "géniale" : ils vont faire chanter les deux profs. Pour qu’ils ne révèlent pas ce qu’il s’est passé pendant les vacances, elles devront accepter de coucher avec eux ...


Chapitre 4 : Over Heat Night

Sabu s'amuse avec Eikichi

Quand Mariko et Ayumi découvrent la menace, elles se résignent à accepter vu qu’elles n’ont pas le choix.
Le soir venu, Ryuji et Eikichi arrivent à l’hôtel où ils ont rendez-vous. Devant la porte de la chambre Eikichi hésite un peu puis entre. Mariko a l’air d’être déjà là et il se précipite sur elle après qu’elle l’ai attrapé par la chemise. Il se fait aussitôt déshabiller et alors il voit ... un homme. Bah oui au lieu de Mariko il y a un Yakuza : Sabu.
Ryuji, lui, n’arrive pas à se décider à entrer dans la chambre, et alors qu’il sort de l’hôtel il tombe sur Ayumi (qui je le rappelle aurai dû se trouver dans la chambre). Il comprend qu’il s’est fait avoir et commence à l’engueuler. Mais Ayumi lui demande s’il sait ce qu’elle elle peut ressentir.
Tandis qu’ils marchent Ryuji lui raconte qu’il n’a jamais eu de copines vu qu’ils na aucune idée de comment s’y prendre avec les filles. Ayumi lui dit alors que pour elle c’était pareil avant. Ils s’arrêtent alors devant un hôtel ...
Et pendant ce temps il y en a un qui regrette vraiment d’être entré dans la chambre, toujours en train de se débattre pour éviter ... que sa première fois soit avec un homme.


Chapitre 5 : Résurrection

Eikichi en sang

Mariko se rend alors compte dans quelle situation elle a mit Eikichi, et se précipite à l’hôtel. Quand la porte s’ouvre, Sabu s’écroule sur elle et Eikichi sort derrière lui et ordonne à Mariko qu’ils le fasse. Mais comme Sabu, il s’écroule par terre.
Pendant ce temps Ayumi et Ryuji sont monté dans une chambre, et tandis qu’elle prend une douche ils commencent à parler. La discussion se tourne vers l’ancien petit ami d’Ayumi. Celui-ci est mort 6 mois auparavant, et pour elle sortir avec Ryuji est comme renaitre.
Pourtant quand elle sort de la douche ce dernier n’est plus là, il est parti. Pourquoi ? Peut être parce qu’il n’est pas encore prêt à avoir une relation avec quelqu’un. Il ne sait que se battre, les filles il comprend pas.
Le lendemain, quand Ryuji voit Ayumi, il ne peut s’empêcher de sourire au moment où celle-ci lui tire la langue. Leur histoire a l’air d’être terminée (pour le moment du moins).


Chapitre 6 : Adieu, jeunesse !

Eikichi le crâne rasé

La réputation du célèbre duo n’est plus à faire, et même dans leur nouveau lycée sont connus les exploits d’Eikichi et Ryuji, l’Onibaku Combi. Enfin certains de ces exploits sont ... un peu ... exagérés comme celui qu’ils se sont fait chacun plus de 100 nanas. Makoto et Tsukaï, deux admirateurs, leurs disent que des filles veulent rencontrer. Nos petits puceaux sautent tout de suite sur l’occasion.
Comme Eikichi veut faire bonne impression il va chez le coiffeur. En chemin il rencontre un élève de son ancien bahut qui va se faire tabasser par des élèves d’Enosho. Après avoir sauvé son pote, ils se dirigent tous deux chez le coiffeur. Le gars doit aussi y aller pour se faire ... la boule à zéro : un surveillant l’a obligé de le faire sous peine de le renvoyer. Malheureusement pour un certain Eikichi, le coiffeur a inversé les coiffures, ce qui fait qu’il (je parle d’Eikichi là) se retrouve avec le crâne complètement rasé. Et ce n’est pas en tabassant le coiffeur que ses cheveux reviennent.
Il se retrouve alors coiffé d’une perruque avec une banane un peu (beaucoup) grande. Dans le train tout le monde se fout de sa gueule, alors il décide de se placer dans un coin ... mais les portes se referment sur sa banane. Oh il est pas bloqué vu que ce n’est qu’une perruque, mais l’enlever serait mourir de honte.
C’est à ce moment là que Makoto arrive. Eikichi réussi à le faire partir mais pour le plus grand malheur de notre petit chauve, les gars du lycée d’Enosho débarquent, plus nombreux cette fois, et ils sont prêt à lui faire la peau.


Chapitre 7 : Ah la légende, la légende ...

Eikichi avec une belle perruque

Eikichi ne peut rien faire : s’il se retourne tout le monde verra qu’il a sa banane coincée par la porte du train, et surtout qu’il porte une perruque. Il ne peut donc rien faire contre les élèves du lycée d’Enosho. Heureusement, comme sa réputation est très importante, il réussit à les effrayer et les faire partir. Mais Makoto s’en mêle et frappe un des gars car il pense qu’ils doivent payer d’avoir menacé Eikichi.
A ce moment là, tout le monde remarque qu’Eikichi est coincé, et les élèves d’Enosho en profitent : ils lui baissent le froc et dessinent sur son cul. Mais au moment où ils descendent du train, Eikichi est à bout de nerfs, et il décide de leur donner une correction, même si pour cela il doit enlever sa perruque ...
Eikichi est un peu déprimé, il ne peut pas aller à son rencart comme ça. Heureusement Makoto a une solution ... c’est tellement con que je peux pas le dire ... Bon Ok je le dit : il se met de l’indélébile noir sur la tête -_- '


Chapitre 8 : The Virgin road for Ever !

Ryuji essaie de draguer

La boule à zéro d’Eikichi fait fureur au lycée (en clair tout le monde se fout de sa gueule). Pour se faire pardonner de son idée de marqueur, Makoto donne à Ryuji et Eikichi des billets pour la fête annuelle du lycée pour filles Fellas, un lycée réputé pour son taux de charme des élèves très élevé.
Le jour J les voici arrivés devant l’école. Il y a foule et Makoto leur apprend que les filles offrent leur virginité le jour de la fête.
C’est donc parti pour le plan drague. Ryuji commence mal (il faut dire que son machin dépasse vachement) tandis qu’Eikichi assure pas mal. Mais pour le moment, c’est Makoto qui assure le plus. Eikichi décide alors de faire une déclaration à la plus belle fille du lycée, et ... quand il enlève son chapeau la perruque vient avec. La cause de cet incident ? C’est tout simplement Ryuji qui a foutu un chewing-gum dans le chapeau (il ne voulait pas qu’Eikichi trouve une fille avant lui).
Pourtant Eikichi n’a pas dit son dernier mot : pendant la soirée il a prit le téléphone de toutes les filles qui passaient, enfin c’est ce qu’il croyait vu qu’il ne tombe que sur des faux numéros.
Pourtant le dernier est le bon, il y a une fille au bout du fil.


© Yoshu (2004-2019)
Dernière mise à jour le 9 février 2016