Résumé complet du tome 3 de Young GTO
Young GTO tome 3


Chapitre 18 : Le nouveau

Abé le tombeur

50 ans ont passés et nos deux compères Ryuji et Eikichi sont toujours puceaux. Eikichi fait encore une autre tentative, mais il se fait traiter de vieux pervers comme toutes les autres fois. Et pour lui ça aura été l’ultime essai, il meure alors dans les bras de son ami de toujours, Ryuji. Et ... Ryuji se réveille. Il est tellement obsédé d’être encore puceau qu’il en fait des cauchemars.
Rendez-vous au café avec Eikichi, histoire qu’ils cherchent sur leur photo de classe quelles filles ils pourraient draguer. A coté d’eux un mec est en train de larguer sa copine. Une autre fille débarque alors : la nouvelle petite amie de ce type. Eikichi et Ryuji n’en croient pas leurs yeux ... pourquoi eux ne peuvent pas faire ça ?
Le lendemain un nouvel élève arrive dans leur classe : Hiroshi Abé. A peine assit qu’il a déjà embobiné une fille. Pas de doute, c’est le type qui a largué sa nana au café la veille.
Eikichi décide alors qu’ils doivent sympathiser avec lui, pour qu’il leur présente quelques filles. Abé refuse mais accepte de leur apprendre à draguer, et le meilleur moyen c’est tout simplement une démonstration. La cible repérée (il a l’oeil Abé), en moins de 2 minutes la fille est à lui. Deux heures plus tard le voici de retour, on se demande bien où il a pu aller avec la fille.
C’est maintenant l’heure des explications : il y a 3 conditions pour pouvoir se faire une nana ...


Chapitre 19 : Les trois conditions

l'Onibaku et Abé

Ryuji et Eikichi vont enfin pouvoir se taper des filles : Abé s’apprête à leur révéler les 3 conditions qui font que ça marche obligatoirement.
1ère condition : avoir du détachement, ne pas penser qu’au cul. Et pour extérioriser ce détachement le meilleur moyen c’est les fringues : plus ça coûte cher, mieux c’est.
2ème condition : avoir de l’audace, il ne faut pas laisser tomber seulement parce qu’une fille dit non au début, il faut insister.
3ème condition : ... Abé ne la dit pas vu qu’elle est carrément au dessus des moyens de nos deux puceaux. La seule chose qu’ils apprendront c’est que de la 3ème condition dépend tout le reste.
Vu qu’ils en viennent même à le supplier, Abé accepte de leur révéler son secret : il a un collier magique offert par une certaine Grone Héné. Ryuji et Eikichi pètent un boulon, ils sont prêts à se battre entre eux pour savoir à qui revient le collier. Abé est terrorisé par leurs réactions et il leur avoue que l’histoire du collier n’était qu’une blague. Il donne alors rendez-vous à l’Onibaku le lendemain à 5h du matin. Là bas ils connaîtront enfin la 3ème condition.
Bien entendu ils sont tous les deux présents le lendemain, et ils comprennent tout de suite ce qu’est réellement cette condition quand ils voient Abé en train de livrer le journal. C’est la persévérance qui leur manque !


Chapitre 20 : The Saint Valentin Day Parade

Onizuka et la caisse tunée

Makoto annonce à Eikichi et Ryuji qu’il va y avoir un défilé de voitures pour la saint-Valentin. Le plus intéressant c’est que le gagnant empoche le gros lot en filles. C’est une occasion en or pour nos deux puceaux qui se mettent tout de suite à la recherche de la bagnole de rêve. Ils volent une vieille Cédric (une Nissan) et l’amènent au garage de leur pote Masami pour qu’il puisse la tuner.
Leurs de tuning sont trop mauvaises, ils ne pourront pas gagner comme ça. En plus, un type qui va participer au défilé vient chercher sa voiture. Ce type c’est ... Abé. Ils n’ont aucune chance face à lui et vont déprimer dans un café. Là ils entendent deux types parler de Koenig, la marque spécialisée dans le tuning. Une idée germe alors dans leurs esprits : ils vont demander à Masami de transformer la vieille Cédric en Mercedes Koenig.
Une semaine plus tard ils viennent chercher la voiture au garage, et ils découvrent une superbe Koenig, exactement ce qu’ils voulaient. Masami a fait du super boulot. Mais Eikichi n’est pas encore tout à fait satisfait, il va mettre lui-même la touche finale : des Gull Wings (les portières s’ouvrants vers les haut).
Plus tard, Masami débarque avec la Cédric qu’il vient de finir de modifier, et il voit que la Mercedes n’est plus là. Il comprend alors qu’Eikichi et Ryuji ont prit cette VRAIE Koenig pour celle qu’il leur a modifié.


Chapitre 21 : Archi mort !!

Onizuka et Ryuji dans la Koenig

Le défilé des voitures a commencé, la plupart des spectatrices sont super mignonnes, et Abé et Makoto qui pensaient faire fureur se font détrôner par la superbe Koenig modifiée de l’Onibaku.
Pendant ce temps l’heureux propriétaire de cette voiture apprend qu’on la lui a volé. Masami n’est pas tout à fait à l’aise face à lui ... normal c’est un Yakuza !
Comme on pouvait s’y attendre l’Onibaku Combi remporte haut la main la compétition, les filles sont à eux ! Pourtant une fois qu’ils ont jetés un oeil à celles qui se pressent à la file d’attente ils ne trouvent que des mochetés (peut être un coup d’Abé très heureux ) ... à part deux. Eikichi s’empresse de les faire passer en premier, et les voici donc tous les quatre partis en virée dans la Koenig. Leur premier amour est peut être pour ce soir !
Mais comme tout ne peut pas être parfait, c’est à ce moment qu’Eikichi apprend que la voiture appartient à un Yakuza, et qu’il est en chemin pour la récupérer. Il ne leur pardonnera jamais d’avoir modifié sa bagnole.


Chapitre 22 : Jusqu’aux confins de la planète (même pourchassé par les Yaks)

Les yakuzas et l'Onibaku

Toujours au volant de la Koenig, Eikichi se voit encerclé de deux voitures de Yakuzas. Si il s’arrête c’est la mort assurée, alors autant se battre jusqu’au bout : avec Ryuji il lance tout ce qu’il peut sur les deux voitures. Mais quand il se retrouve avec le volant dans les mains ... il se dit qu’il y a comme un petit problème ...
L’arrivée se fait dans une casse. Même pas le temps de se remettre du crash que les Yaks les entourent déjà. Ils proposent de réparer la voiture pour régler le problème, mais à ce moment là on voit justement la bagnole se faire mettre en pièces par le broyeur. Désespérés ils leurs assurent qu’en un quart d’heure ils peuvent leur rapporter une Koenig toute neuve. Le délai écoulé les revoilà avec une superbe Mercedes ... miniature. Autant dire qu’ils sont foutus. Pourtant, quand les Yaks commencent à s’en prendre aux deux filles, Eikichi et Ryuji ne restent pas sans réagir et commencent à exploser leurs ennemis. C’est à ce moment que débarque "l’heureux" propriétaire de la Koenig (qui ressemble maintenant à une belle boite de conserve), Takashi Yokokawa, qui est au passage le chef de cette bande. Il n’a pas l’air d’être commode, et il va en faire voir de toutes les couleurs à l’Onibaku ...


Chapitre 23 : 100 000 000

Takashi et Eikichi

Les Yakuzas sont en train de remplir de béton les tonneaux dans lesquels ils ont mit Ryuji et Eikichi. Takashi leur ordonne de trouver 50 millions de Yen en 24 heures pour lui rembourser sa voiture. Et vu qu’il est enragé, il double le montant : 100 000 000.
Eikichi s’énerve et lui assure que le lendemain il viendra sa faute faire une descente chez lui pour sauver Miki (sa peut être future copine). Mais une fois seuls, alors que Ryuji le félicite d’avoir parlé comme ça, Eikichi craque : il n’a aucune idée de comment trouver ces 10 millions.
Direction le train pour Hokkaïdo, c’est le seul moyen qu’ont retenus Eikichi et Ryuji pour pouvoir rester en vie. Mais en montant dans la rame ... surprise ! Des Yaks surveillaient pour qu’ils n’essaient pas de s’échapper. En clair l’Onibaku n’a aucun moyen de quitter la ville.
Désespérés, les deux terreurs de Shonan terminent leur nuit sur la plage, cherchant un moyen de se sortir de ce mauvais pas. Abé débarque alors ... mais il n’est pas Crésus non plus, et les 10 millions il est loin de les avoir. Là Eikichi tombe sur des photos de classe datant du collège. L’une d’elles attire son attention ... ils viennent de trouver leur argent !


Chapitre 24 : Assaut

Eikichi et Ryuji avec l'argent

Neuf heures passé, l’Onibaku n’est pas là et Takashi s’apprête à lancer les recherches quand une voiture se fracasse contre le mur de la maison. C’est eux ! Eikichi et Ryuji sont là et commencent à se taper contre les Yakuzas. Une fois les sous-fifres passés ils débarquent dans le bureau de Takashi. Ils sont souriants, ce qui déstabilise notre cher chef. Il ne comprend vraiment pas pourquoi ils l’appellent "Senpaï", et il est obligé de mettre ses vraies lunettes (il est myope comme une taupe). A peine les regarde-t-il qu’il se rappelle d’eux : c’est les deux types qui l’emmerdait tout le temps au collège, et qui se foutaient de lui.
Eikichi sort alors une photo de ce cher Takashi en train de poser une merde devant les filles de sa classe. C’est LA photo aux 100 millions. Ils acceptent de la lui vendre s’il chie encore une fois devant eux ...
Miki remercie alors Eikichi de l’avoir sorti des griffes de ce Yakuza, er elle l’embrasse ! Elle lui propose alors de venir chez elle et Eikichi ne se fait pas prier. Malheureusement en entrant il a la mauvaise surprise de découvrir ... des gosses. Miki est déjà maman de trois enfants ...


Chapitre 25 : Signes alarmants

Makoto bien amoché

Au lycée tout le monde est au courant de l’histoire des Yakuzas, Eikichi et Ryuji sont de plus en plus respectés, et sont même considérés comme les plus fort de l’établissement. Plus personne n’ose leur chercher des crosses. Pourtant une rumeur court que deux terreurs qui ont étés renvoyés vont revenir à l’école, et même Mariko s’inquiète et leur demande de ne pas les provoquer. Justement l’un d’eux, Saejima, débarque et sa première victime est Makoto. Eikichi et Ryuji apprennent alors qu’ils sont les véritables cibles, l’Onibaku va avoir un ennemi de plus.
Abé tombe sur Kamata, le pote de Saejima, et il n’a pas le temps de se défendre car celui-ci lui assène un coup par derrière. Il se fait exploser la tête ...


Chapitre 26 : La chasse à l'Onibaque

Ryuji part seul

Ryuji et Eikichi essaient de trouver Saejima et Kamata. Ils en ont marre que ces deux là se cachent et tabassent leurs potes. Tsukaï vient alors leur apprendre qu’Abé s’est aussi fait avoir, et Eikichi enrage. Il n’en peut plus de cette provocation !
D’après Tsukaï, Abé était au bord de l’agonie. Eikichi, Ryuji, et lui décident donc d’aller lui rendre visite à l’hôpital pour lui remonter le moral. Et là ils trouvent Abé en train de ... "travailler" avec une jolie petite infirmière. Il leur dit quand même de se méfier de Kamata.
Ryuji décide d’aller affronter ses deux ennemis seul. Il veut leur faire payer pour ce qu’ils ont fait. Après pas mal de recherches il tombe sur Saejima. Ils vont enfin pouvoir s’expliquer tous les deux.
Ryuji s’apprêtait à le frapper quand un type de la bande à Saejima le prend par derrière et l’envoie voler dans la vitrine d’un magasin. La bataille s’annonce explosive !


© Yoshu (2004-2019)
Dernière mise à jour le 9 février 2016